Bleu

Marche pour le Climat : prenons la question au sérieux !

Marche pour le Climat : prenons la question au sérieux !

Les jeunes de Génération Écologie 44 ont rejoint les collégiens, lycéens et étudiants qui se sont mobilisés dans 221 villes de France et partout dans le monde pour la Marche pour le Climat.

Le dérèglement climatique met la jeunesse devant une crise dramatique, aux conséquences catastrophiques, que les générations futures vont devoir assumer au quotidien. Effondrement de la biodiversité, épuisement des ressources, montée des eaux, sécheresse, feux de forêt, cyclones, ouragans, tsunamis, tempêtes à répétition…, nous sommes déjà dans l’urgence écologique.

La jeunesse a pris conscience des effets dévastateurs du changement climatique qui menace les écosystèmes, l‘économie mondiale, la santé et la sécurité de nos pays.

Nous espérons que cette dynamique permettra de changer notre société, nous mettra sur la voix d’une économie qui récompense les gestions prudentes et punira les gaspillages et les pollutions.

Pour l’instant, nous avons le sentiment que l’engagement du gouvernement pour la formation des jeunes au changement climatique est bien léger. Les nouveaux programmes du lycée font complètement l’impasse sur la question. Faire abstraction du climat et du développent durable dans l’enseignement est perçu comme le déni d’un futur acceptable.  

Nous les jeunes, d’ici et d’ailleurs, au travers de cette Marche pour le Climat, nous disons à nos parents et dirigeants que nous avons décidé de prendre nos responsabilités.

Face à la gravité de cette crise, nous demandons des comptes aux gouvernements, aux multinationales, aux banques et aux institutions financières responsables des gaspillages, de la mauvaise gestion des déchets, de la disparition de nos ressources naturelles, du tout pesticide dangereux pour la santé. Nous ne voulons pas que nos enfants rejoignent les trop nombreux réfugiés qui actuellement essaient, déjà, de survivre.  

Des solutions doivent être apportées pour déployer des alternatives à tous ces signes de dérèglement qui présagent, sans aucun doute, d'une fin du monde du vivant, dans quelques décennies, si rien ne change !

Les jeunes de Génération Écologie 44 espèrent que l’année 2019 soit une année de solutions transformatrices pour notre planète. Il nous faut un vrai changement de cap pour préserver les organismes vivants. Agissons tous ensemble et mettons le climat au centre de nos priorités. Ouvrons une nouvelle page pour l'écologie, car aujourd’hui c’est un devoir de permettre notre survie.   

Jocelyn GILLET, lycéen, Génération Écologie 44

 

Étiquette(s)